parc sauvage

Le parc a définitivement fermé ses portes.

 

kangouroumaniaComment peut-on vivre avec des kangourous en liberté depuis bientôt 30 ans sans que cela perturbe notre vie de tous les jours?
Helas, depuis le 11 novembre 2003, il n'en est rien. Suite à un article paru dans le Parisien, toutes les chaînes de télévisions nationales (TF1, France 2, M6, LCI, Itélé) et régionales (France 3), certaines télévisiosn étrangères (anglaise, Suisse- Romande, Australienne), les radios (RMC, RFI, Radio Intensité de Chateaudun, BBC), la presse écrite française (Le Parisien Libéré, le FIgaro, Métro, Les Nouvelles, l'Echo Républicain, le Midi Libre...) jusqu'à la presse étrangère (Japon, Allemagne, Norvège...) ont défilés pour rencontrer ces petits mammifères bien sympathiques...
Comment cette affaire a-t-elle commencée?
Une journaliste du Parisien Libérée a découvert  en Vallée de Chevreuse, l'existence de panneaux de circulation routière sur lequel figurait un kangourou peint. De fil en aiguille, elle est arrivée à ÉMANCÉ vers le 20 octobre.
La suite, vous la connaissez. Nous avons été quand même très surpris de cette kangouroumania subite. ALors ne soyez pas étonnés si, dans les rues, on vous demande où peut-on voir des kangourous "fugueurs". Bien préciser qu'ils ne sont pas toujours au rendez-vous et que pour être sûr d'en voir, il faut visiter le Parc de Sauvage.
Mme Françoise GRANGEON